disons que c'est un bon mariage / Call it a good marriage - Talia Chetrit, Shawn Kuruneru and Nick Van Woert

MARCH 15 MARS - APRIL 23 AVRIL 2011

La plus récente exposition présentée à la galerie Battat Contemporary, Disons que c’est un bon mariage, jette un coup d’œil sur le travail de 3 artistes,  Talia Chetrit, photographe, Nick van Woert,  sculpteur. et Shawn Kuruneru, dessinateur, tous actuellement établis à New York. Ce qui m’attira originellement vers leurs œuvresest cette aptitude à pouvoirquestionner les fondements des médiumsqu’ils avaient choisis. Une certaine fascination liée à la matérialité dénote un respect évidentde l’histoirede leur artet de ses pratiques. Chacun d’entre eux possède cette habilité à utiliser des méthodes, parfois vieilles de plusieurs siècles etde les renouveler, de les soustraire ou de les morceler pour réaliser quelque chose de différent, à la foishistorique et contemporain. Ces artistes façonnent de nouveau le positionnement contemporain de la sculpture, du dessin et de la photographie à traversdes formes radicales tirées deséléments les plusélémentairesde ces médiums.

/

The newest exhibition at Battat Contemporary, call it a good marriage, takes a look at three New York based artists: photographer Talia Chetrit, sculptor Nick van Woert and draftsman Shawn Kuruneru. What originally drew me to the work of these three artists was a certain ability to challenge the fundamentals of their chosen mediums. There is a certain fascination with materiality, a respect for the history of their craft evident in each of their practices. They each have the ability to take processes that are, in some instances, centuries old and flip, twist, erase or disassemble them. Making something different: something that is simultaneously historical and contemporary. These artists re-frame the contemporary position of sculpture, drawing and photography through radical shifts in the most basic elements of these mediums.