tomer ganihar: vers la lumière - nouvelles oeuvres d'israël / into the light - new works from israel

NOVEMBER 4 NOVEMBRE - DECEMBER 18 DÉCEMBRE 2010

Battat Contemporary est heureuse de présenter le travail du réputé photographe israélien Tomer Ganihar. Né à Tel-Aviv en 1970, Ganihar est un artiste autodidacte. Il fut introduit à la photographie durant son service militaire au sein de l’armée israélienne. Que ce soit par le biais d’images évoquant les clichés instantanés d’un touriste, capturant l’énergie frénétique et spirituelle des raves nocturnes de la jeunesse d’Israël, ou dépeignant les réalités horribles ayant cours sous les néons de la salle d’urgence d’un hôpital, son œuvre, d’une grande diversité, tente de saisir la vie humaine sous tous ses angles. Ce catalogue porte sur l’exposition inaugurale de l’artiste à Montréal, intitulée Vers la lumière - Nouvelles œuvres d’Israël, présentant une nouvelle série d’œuvres composée de photos couleur abstraites qui évoquent le Color Field Painting des années 1940 et 1950. Entièrement exempte de retouches par procédés numériques, cette série est une exploration approfondie des possibilités organiques que permet ce médium privilégié par Ganihar. 

/

Battat Contemporary is pleased to present the work of renowned Israeli photgrapher Tomer Ganihar.  Born in Tel Aviv 1970, Ganihar is a self-taught artist. He was introduced to photography during his service time with the Israeli Army.  Whether it is through images that evoke a tourist’s snapshot, capture the frenetic and spiritual energy found in the late-night raves of Israel’s youth, or display the horrific realities found under the fluorescents of a hospital trauma room, Ganihar’s wide ranging oeuvre attempts to capture life in all its various lights.  This catalog focuses on Tomer’s inaugural exhibition in Montreal, entitled Into the Light-New Work from Israel, which presents a new body of work comprised of abstract color photographs reminiscent of Color Field paintings from the 1940’s and 50’s.  Completely unaltered by digital processes, this body of work is a further exploration of the organic possibilities of Ganihar’s chosen medium.